top of page
  • Photo du rédacteurMlle Miroir d'Equinoxe

Vous êtes (presque) arrivé à destination

Dernière mise à jour : 9 avr. 2021

Imaginez un endroit tout blanc, presque brumeux, entièrement vide de tout sauf de cette matière si légère qu'il est impossible de déterminer si elle est solide ou gazeuse, un peu comme un nuage bas mélangé à de la barbe à papa exceptionnellement blanche. De cet étrange endroit émane une atmosphère plutôt rassurante, malgré le fait qu'aucun élément tangible ne soit distinguable. Ce que vous voyez n'est pas important, c'est ce que vous ressentez face à cela qui compte.

C'est la seule chose vraie. Ce que vous ressentez. Peu importe que cet endroit soit objectivement rassurant ou qu'au contraire il ait tout pour être inquiétant, peu importe ce que l'on vous dit sur cet endroit, peu importe même ce que vous pensez savoir sur cet endroit. Ce qui compte c'est l'effet que cet endroit vous fait, et ce que vous voulez en faire (de l'effet, pas de l'endroit. Enfin si, remarquez ça marche aussi en fait). Pour ma part, en ce moment, j'erre de pièce blanche en pièce blanche, sans vraiment savoir où je vais, ni même comment j'avance. Je cherche mon chemin, je teste des portes, et je marche à travers chacun de ces espaces flous sans vraiment savoir comment ni où je vais trouver mes solutions, notamment celle qui me permettra d'écrire à nouveau de manière plus régulière. Ce qui compte, ce n'est pas mon errance, mais le fait que je sois parfaitement à l'aise avec elle, parce que je sais qu'elle est momentanée et que je vais atteindre mes objectifs d'une manière ou d'une autre. Il y a déjà des zones qui se sont éclaircies, des nouveaux réflexes acquis mais aussi de vieilles habitudes à qui j'ai dit au revoir. Je n'ai aucune idée du temps que va prendre cette transition, combien de temps il me faudra pour être parfaitement prête pour la suite, mais je me sens sereine et alignée, pour une fois ma tete et mes pieds sont au même endroit, et c'est une première étape primordiale pour moi. Et cette sensation, je sens qu'elle n'est encore qu'un frémissement, un balbutiement, et que chaque jour je dois lui laisser prendre un peu plus de place encore, pour enfin éclore complètement quand ca sera le bon moment. Si vous prêtez un peu attention à ce qui se passe à l'intérieur de vous quand vous êtes dans une situation précise et importante pour vous, quelle que soit cette situation et même si de prime abord elle semble inconfortable, vous aurez alors également le moyen d'y faire face mais surtout, vous aurez peut-être la surprise de réaliser que ce n'est pas complètement une mauvaise chose et qu'il suffit parfois de légers ajustements pour que cela devienne un moyen encore plus efficace d'avancer, même dans la brume. Écoutez vous, la réponse est là, à l'intérieur...


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page