top of page
  • Photo du rédacteurMlle Miroir d'Equinoxe

Entre deux

En ce moment, j’ai le sentiment que beaucoup de gens autour de moi sont entre deux. Entre deux maisons, entre deux émotions, entre deux amies, entre deux mecs, entre deux familles, entre deux mondes. Difficile sensation que celle d’être au cœur d’un dilemme cornélien, surtout lorsque personne ne doit, ne peut ou ne veut savoir. Lutter entre le cœur et la raison, entre la famille et les amis, entre la rage et la tristesse…


Si vous attendez de cette chronique des conseils avisés pour avancer sereinement entre deux eaux, vous allez être déçu, je n’en ai aucun. Nous avons tous une manière différente de réagir face aux évènements, et même vous, vous réagirez peut-être différemment selon les circonstances.


J’aimerais pouvoir vous dire de suivre votre instinct, votre envie, votre cœur, parce que ces choses inexplicables ont une bonne raison d’exister, parce que cette rencontre improbable ne peut que vouloir dire quelque chose, parce que vous savez au fond de vous que l’amie B a tellement raison, parce que vous avez envie de tout envoyer bouler et de sortir ce qu’il y a dans vos tripes, parce que vraiment on s’en fout de l’âge et qu’on ne vit qu’une seule fois, parce que vous voulez la vérité tant vous crevez de ces mensonges, mais si je vous disais cela, je vous mentirais. Des fois, l’instinct fait de la merde ou vous traduisez mal ses messages.


Vous ne pouvez pas toujours faire des choix de cœur, parce que vous avez une vie sociale à assumer, une vie amoureuse à préserver, un cercle d’amis à consolider ou encore une famille à ne pas faire exploser. Vous ne pouvez pas toujours tout faire à l’instinct, il faut parfois lutter contre, ne serait-ce que pour faire les choses de la bonne manière et éviter les dommages collatéraux.


Je ne dis pas qu’il faut absolument oublier ses premières impulsions, et je ne dis pas non plus qu’il faut tout réfléchir et tout border, tout réprimer et ne jamais céder à rien, il y a des choses contre lesquelles vous ne pourrez de toute façon pas lutter et rien ne se passera jamais comme prévu de toute façon. Juste réfléchissez.


Vous pourrez demander l’avis de chacun de vos proches, de votre psy ou de votre mère, personne ne sera jamais à votre place et donc aucune des réponses que vous chercherez à l’extérieur de vous ne pourra vous satisfaire.


Parce que le choix que vous déciderez de faire tiendra compte de VOTRE vision des choses, de VOS envies, de VOS contraintes, n’attendez pas des autres qu’ils vous donnent la solution, ni même leur bénédiction. Il n’y a que vous qui puissiez choisir l’un des deux camps et la manière dont vous assumerez ce choix, il n’y a que vous qui puissiez savoir s’il faut suivre ce frisson ou écouter sa raison.


Personne ne peut faire à votre place ce choix qui peut tout changer. Alors faites-vous confiance. Il y a des gens qui seront toujours là pour vous, quel que soit l’option que vous prendrez, parce qu’ils vous aiment. C’est déjà énorme. Pour le reste, la solution viendra à vous un jour ou l’autre.



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page