top of page
  • Photo du rédacteurMlle Miroir d'Equinoxe

Dictature émotionnelle

J'ai souvent l'impression que trouver le mot juste est la quête la plus difficile qui soit. Grave erreur. En réalité, la plus grande difficulté, c'est de comprendre l'émotion exactement ressentie. De la colère, de l'attachement, de la tristesse, de la loyauté, de l'injustice, de l'amour, de l'agacement, de l'affection, de la culpabilité... Un peu tout ça à la fois, mais jamais chacune uniquement...


Pourquoi est-ce si difficile de déterminer ce qui se passe à l'intérieur de votre maelström cérébral ? Pourquoi tout se mélange à un point tel que vous ne savez plus ce que vous ressentez ?


Il y a plein d'explications, la principale étant que personne n'a jamais dit qu'il fallait ressentir qu'une seule émotion à la fois, mais la plupart du temps il y en a quand même une qui domine les autres et si vous vous posez deux minutes et que vous regardez à l'intérieur de votre tête, vous saurez déterminer quelle émotion crie plus fort que les autres.


Mais parfois ce n'est pas si simple, parce que vous aviez une émotion rationnelle et connue, claire et précise, vous saviez comment la gérer avec votre tête, vous vous étiez préparé mentalement et vous étiez convaincu ; et puis la réalité vous a rattrapé et vous percutez enfin que ce que vous pensiez rationnellement n'est pas du tout ce que vous ressentez affectivement, que vous vous êtes leurré ou mal préparé, que "émotion rationnelle" ca n'existe pas dans la vraie vie des gens et qu'il n'y a que vous pour avez été assez con pour croire que savoir et ressentir étaient deux synonymes...


Et maintenant que vous avez pris un bon mur d'émotions à Mach 3 dans la tronche, et subis la cuisante défaite rationnel/émotionnel, que pouvez-vous faire ?


Et bien déjà, si vous vous posez deux minutes, comme dans vos cas simples de triturage neuronesque, vous y verrez déjà sûrement plus clair. Mais en fait, la vraie réponse est que finalement déterminer l'émotion exacte ne sert pas à grand chose, Parce que cela ne l'effacera pas. Vous n'êtes pas en dictature émotionnelle, vous avez la capacité de décider quoi faire avec tout Ca.


Laissez décanter les choses, apprenez à faire simple avec ce qui semble compliqué, profitez de l'instant tant qu'il existe, arrêtez de projeter l'Après et quand l'Apres sera Maintenant, quel que soit cet Après, alors vous aviserez.


Arrêtez de réfléchir, et vivez les choses telles qu'elles sont, peu importe ce qu'elles sont. Au moins elles sont


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page